Espace Sentein - Accueil
Dirigeants d’établissement ou service social ou médico-social : quels sont les risques ?

Dirigeants d’établissement ou service social ou médico-social : quels sont les risques ?

Qu’ils soient juridiques, administratifs ou même médiatiques, les dirigeants d’établissements sociaux ou médico-sociaux (ESSMS) sont confrontés à différents risques. Espace Sentein propose une formation dédiée, « Expert en risque de établissements sociaux et médico-sociaux« , afin de former les dirigeants à cette problématique.

Voici une infographie présentant différents types de risques auxquels les dirigeants d’ESSMS peuvent être exposés :

INFOG-Risques

 

 

 

Pour en savoir plus sur la formation, cliquez ici.

Le secteur des personnes âgées recrute : 88% de croissance en 5 ans

Le secteur des personnes âgées recrute : 88% de croissance en 5 ans

3ème employeur de la branche, le secteur des personnes âgées affiche un forte croissance (88% en 5 ans). L’étude proposée par L’Observatoire et l’Unifaf présente les chiffres clés d’un secteur en plein essor.

Un secteur en très forte croissance

Le secteur des personnes âgées représente + 92% des emplois entre 2007 et 2012. Avec 3200 établissements (soit une hausse de 70% depuis 2007), le secteur continue de recruter en nombre. Si 61% des salariés du secteur sont employés par un établissement de moins de 50 salariés, on note également une très forte féminisation du secteur (89% de femmes).

taux_croissance_secteur_personnes_agees

 

evolution_effectifs_secteur_personnes_agees

Des difficultés de recrutement

Avec 83% des emplois en CDI, le secteur des personnes âgées peine tout de même à recruter. Malgré une structure d’emploi stable, la mobilité y est plus élevée quand dans le reste de la branche. Plus de la moitié (54%) des effectifs du secteur travaillent dans le domaine du soin.

type_contrat_secteur_personnes_agees

 

51% des établissements signalent des difficultés de recrutement. Même si ce taux est en légère baisse depuis 2007, il reste le plus élevé de la branche.

Un manque de formation

L’augmentation forte du nombre de personnes âgées rend très prévisible la poursuite de la croissance du secteur. Cependant, un besoin de qualification se fait aussi ressentir, avec 1,6% des emplois du secteur qui n’ont pas la qualification requise pour leur poste. C’est le cas également des médecins chefs de service et des directeurs de pôle, directeurs d’établissements ou de service et directeurs adjoints.

besoin_formation_personnes_ageesEspace Sentein propose des formations en ce sens pour les directeurs d’établissements, infirmiers coordonnateurs et chefs de service. Toutes les informations en cliquant ici.

Accéder à l’étude complète.

Comprendre le secteur médico social : le document indispensable de l’ANAP

Comprendre le secteur médico social : le document indispensable de l’ANAP

L’ANAP est l’Agence Nationale d’Appui à la Performance des établissements de santé et médico-sociaux. Elle a pour mission d’accompagner, d’aider à l’évaluation et à l’amélioration des outils mis à la disposition des établissements de santé. L’ANAP ce sont trois grandes entités du secteur de la santé et du médico-social qui ont fusionné pour unir leurs forces au service des acteurs qui interviennent pour les malades et les personnes âgées.

Ce que nous apprend le document de l’ANAP

Le document intitulé « Le secteur médico-social : Comprendre pour agir mieux », fait la description de l’organisation générale et particulière des différents accompagnements en termes médicaux-sociaux des personnes âgées ou handicapées. Grâce à ce document, il devient plus aisé de voir combien le secteur médico-social est un secteur en expansion, à la fois complexe et complet dont la vigueur et le dynamisme apportent aux individus fragiles les soins, en constante évolution, les plus adaptés à leur situation particulière.

Comprendre le secteur médico-social

Il s’agit de comprendre qu’il existe une grande différence entre le secteur sanitaire et le secteur médico-social, en terme de budget et d’organisation. De comprendre les différentes prestations mises en place pour les personnes fragiles.
C’est à travers des fiches pour chaque établissement et service que l’on en apprend le contenu et les missions précises, ainsi que le système d’admissions, les autorisations qui leur sont attribuées et le financement dont chaque établissement bénéficie.
Ce document permet à toute personne, dans le domaine de la santé et du médico-social, ou totalement extérieur à ce circuit, de mieux appréhender les objectifs des métiers. Il a pour objectif d’informer les personnels en vue d’une reconversion professionnelle ou d’un choix de métier dans le secteur médico-social.

Accédez au document complet en cliquant sur l’image :

Capture d’écran 2015-05-28 à 11.08.42

Professionnels de santé : n’oubliez pas votre obligation DPC

Professionnels de santé : n’oubliez pas votre obligation DPC

Il s’agit là d’une obligation annuelle de Développement Professionnel Continu (DPC) pour le personnel paramédical, mise en place depuis le 21 juillet 2009 (plus d’information ici). Espace Sentein, spécialiste du secteur social et médico-social, assure plusieurs formations en management pour les médecins coordonnateurs, les infirmières coordinatrices et les professionnels paramédicaux.

Les objectifs de la formation DPC

La formation DPC s’effectue avec divers objectifs. L’analyse des pratiques, d’une part, occupe une place très importante du métier paramédical. Elle fait donc partie de l’un des grands pôles de la formation. D’autre part, il faut envisager que l’obligation DPC concerne le suivi des actions d’amélioration de la qualité et de la sécurité des soins. Enfin, le dernier pôle de la formation concerne l’acquisition ou l’approfondissement des connaissances et des compétences.
La formation DPC proposée par l’Espace Sentein a été agréée par l’OGDPC (Organisme Gestionnaire du Développement Professionnel et Continu).

REMPLIR_SON_OBLIGATION

Des formations DPC pour les médecins coordonnateurs

En association avec la FFAMCO, Espace Sentein propose six formations pour les médecins coordonnateurs. Vous pouvez accéder d’une part au management stratégique ainsi qu’au management d’équipe. Vous pouvez choisir de vous former sur le management de la bientraitance et des bonnes pratiques en EHPAD ou sur le managements de la qualité par l’évaluation interne et l’évaluation externe en EHPAD. Enfin, vous pouvez opter pour le management de la contention ou pour travailler sur le positionnement et les missions, dont les compétences sont axées sur les outils du management du médecin coordonnateur.
En pratique, il vous suffit aujourd’hui de suivre cette formation DPC chaque année et de valider vos compétences afin d’être en règle avec cette obligation. Cliquez ici pour découvrir les formations proposées par Espace Sentein.

 

 

Les acronymes du secteur Médico-social

Les acronymes du secteur Médico-social

Dans le secteur Médico-social, vous le savez, il existe un très grand nombre d’acronymes. Afin d’y voir plus clair, voici la liste des acronymes les plus présents dans notre métier.

A

AAH : Allocation adultes handicapés
AC T : Appartement de coordination thérapeutique
AC TP : Allocation compensatrice pour tierce personne
AEE H : Allocation d’éducation de l’enfant handicapé
AE MO : Action éducative en milieu ouvert
AGEFIPH : Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées
AGGIR : Autonomie, Gérontologie, Groupe Iso-Ressources
AIS : Actes infirmiers de soins
AJ : Accueil de jour
ALS : Allocation logement sociale
AM : Assurance maladie
AMI : Acte médico-infirmier
AMP : Aide médico-psychologique
ANESM : Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux
APA : Allocation personnalisée d’autonomie
APL : Allocation personnalisée au logement
ARS : Agence régionale de santé
AS : Aide-soignant
ASE : Aide sociale à l’enfance
ASPA : Allocation de solidarité aux personnes âgées
AVS : Auxiliaire de vie sociale

C

CAARUD : Centre d’accueil et d’accompagnement à la réduction des risques pour usagers de drogues
CADA : Centre d’accueil pour demandeurs d’asile
CAE : Contrat d’accompagnement dans l’emploi
CAMSP : Centre d’accueil médico-social précoce
CARSAT : Caisse d’assurance retraite et de santé au travail
CAFS : Centre d’accueil familial spécialisé
CASF : Code de l’action sociale et des familles
CATTP : Centre d’accueil thérapeutique à temps partiel
CCAS : Centre communal d’action sociale
CDAPH : Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées
CEF : Centre éducatif fermé
CER : Centre éducatif renforcé
CFA : Centre de formation d’apprentis
CG : Conseil général
CHRS : Centre d’hébergement et de réinsertion sociale
CHT : Communauté hospitalière de territoire
CIAS : Centre intercommunal d’action sociale
CLIC : Comité local d’information et de coordination
CLIS : Classe pour l’inclusion scolaire
CMP : Centre médico-psychologique
CMPP : Centre médico-psycho-pédagogique
CMU : Couverture maladie universelle
CMU-C : Couverture maladie universelle complémentaire
CNSA : Caisse nationale de solidarité pour l’autonomie
CPO : Centre de préorientation
CPOM : Contrat pluriannuel d’objectifs et de moyens
CRA : Centre de ressources pour personnes autistes
CRFP : Centre de reclassement et formation professionnelle
CRP : Centre de rééducation professionnelle
CR SA : Conférence régionale de la santé et de l’autonomie
CSAPA : Centre de soins, d’accompagnement et de prévention en addictologie

D

DGCS : Direction générale de la cohésion sociale
DGOS : Direction générale de l’offre de soins
DIRECC TE : DIrection régionale des entreprises de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi
DLA : Dispositif local d’accompagnement
DREE S : Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques

E

EA : Entreprise adaptée
EEAP : Établissement pour enfants et adolescents polyhandicapés
EEDS : Établissement et service pour enfants et adolescents déficients sensoriels
EHPA : Établissement d’hébergement pour personnes âgées
EHPA D : Établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes
EPCI : Établissement public de coopération intercommunale
ERP : Établissement recevant du public
ES : Éducateur spécialisé
ES : Établissement de santé
ESA : Équipe spécialisée Alzheimer
ESAT : Établissement et service d’aide par le travail
ESMS : Établissement et service médico-social
ESPIC : Établissement de santé privé d’intérêt collectif
ETP : Équivalent temps plein

F

FAM : Foyer d’accueil médicalisé
FEGAPEI : Fédération nationale des associations gestionnaires au service des personnes handicapées
FEHAP : Fédération des établissements hospitaliers et d’aide à la personne, à but non lucratif
FEP : Fédération d’entraide protestante
FH : Foyer d’hébergement
FHF : Fédération hospitalière de France
FINESS : Fichier national des établissements sanitaires et sociaux
FJT : Foyer de jeunes travailleurs
FSC : Forfait de soins courants
FSE : Fonds social européen
FV : Foyer de vie

G

GCS : Groupement de coopération sanitaire
GCSMS : Groupement de coopération sociale et médico-Sociale
GEM : Groupement d’entraide mutuelle
GIE : Groupement d’intérêt économique
GIP : Groupement d’intérêt public
GIR : Groupe ISO-ressources
GMP : Groupe ISO-ressources moyen pondéré
GMPS : Groupe ISO-ressources moyen pondéré soins
GPEC : Gestion prévisionnelle des emplois et des compétences
GRTH : Garantie de ressources pour les personnes Handicapées

H

HAD : Hospitalisation à domicile
HPST : Hôpital, Patients, Santé et Territoires
HT : Hébergement temporaire

I

IDE : Infirmier diplômé d’État
IEM : Institut d’éducation motrice
IES : Institut d’éducation sensorielle
IGAS : Inspection générale des affaires sociales
IME : Institut médico-éducatif
IMP : Institut médico-pédagogique
IMPRO : Institut médico-professionnel
ITEP : Institut thérapeutique éducatif et pédagogique

L

LFSS : Loi de financement de la Sécurité sociale

M

MAIA : Maison pour l’autonomie et l’intégration des malades Alzheimer
MARPA : Maison d’accueil rurale pour personnes âgées
MAS : Maison d’accueil spécialisée
MCO : Médecine, Chirurgie, Obstétrique
MDPH : Maison départementale des personnes handicapées
ME : Moniteur-éducateur
MECS : Maison d’enfants à caractère social
MJPM : Mandataire judiciaire à la protection des majeurs
MSA : Mutualité sociale agricole
MVA : Majoration pour la vie autonome

O

OMS : Organisation mondiale de la Santé
ONDAM : Objectif national des dépenses d’Assurance Maladie

P

PAERPA : Parcours de santé des personnes âgées en risque de perte d’autonomie
PA SA : Pôle d’activités et de soins adaptés
PCH : Prestation de compensation du handicap
PJJ : Protection judiciaire de la jeunesse
PLUS : Prêt à usage locatif social
PLS : Prêt locatif social
PMI : Protection maternelle et infantile
PMP : Pathos moyen pondéré
PRIAC : Programme interdépartemental d’accompagnement des handicaps et de la perte d’autonomie
PRS : Programme régional de santé
PSRS : Projet stratégique régional de santé
PUI : Pharmacie à usage intérieur
PUV : Petite unité de vie

R

RQTH : Reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé

S

SAAAIS : Service d’aide à l’acquisition de l’autonomie et à l’intégration scolaire
SAAD : Service d’aide et d’accompagnement à domicile
SAFEP : Service d’accompagnement familial et d’Education Précoce
SAMSAH : Service d’accompagnement médico-social pour adultes handicapés
SAP : Service à la personne
SAVS : Service d’accompagnement à la vie sociale
SCM : Section de cure médicale
SEGPA : Section d’enseignement général et professionnel adapté
SESSAD : Service d’éducation spécialisée et de soins à domicile
SIFPRO : Section d’initiation et de formation professionnelle
SPA SAD : Service polyvalent d’aide et de soins à domicile
SPE : Service public de l’emploi
SROMS : Schéma régional de l’organisation médico-sociale
SSAD : Services de soins et d’aide à domicile
SSEFIS : Service de soutien à l’éducation familiale et à l’intégration scolaire
SSIAD : Service de soins infirmiers à domicile
SSR : Soins de suite et de réadaptation
SYNERPA : Syndicat national des établissements et résidences privées pour personnes âgées

T

TISF : Technicien d’intervention sociale et familiale

U

UEROS Unité d’évaluation, de réentraînement et d’orientation sociale et professionnelle
UHR : Unité d’hébergement renforcé
ULIS : Unité localisée pour l’inclusion scolaire
UNIOPSS : Union nationale interfédérale des oeuvres et organismes privés sanitaires et sociaux
UPHV : Unité pour personnes handicapées vieillissantes
USLD : Unité de soins de longue durée

Le CPOM : un contrat qui contribue à améliorer la qualité du service rendu

Le CPOM : un contrat qui contribue à améliorer la qualité du service rendu

Depuis 2005, les établissements sociaux et médico-sociaux peuvent mettre en place un Contrat Pluriannuel d’Objectifs et de Moyens. L’objectif principal des CPOM est d’améliorer la qualité en impliquant tous les acteurs : autorités de contrôle et de tarification, administrateurs, directeurs et professionnels des organisations sociales et médico-sociales.

Un contrat qui implique tous les acteurs

Les CPOM inaugurent alors un nouveau mode de gouvernance en proposant aux établissements sociaux et médico-sociaux de conclure un contrat de confiance basé sur la qualité. Accord limité dans le temps, les CPOM offrent les conditions d’un management qui concilie le respect des politiques publiques, les intérêts des institutions et ceux des personnes accompagnées. C’est désormais un des outils privilégiés de déploiement de la politique de santé publique et de dialogue entre les pouvoir publics et les établissements.

Les CPOM permettent de mieux définir le positionnement de chacun des établissements dans l’offre de service et les coopérations à développer avec les autres acteurs du territoire. Ils optimisent ainsi l’orientation prise par les établissements pour améliorer la qualité du service rendu.

Une plus grande liberté pour les directeurs d’établissement

Un des enjeux du CPOM est d’offrir davantage d’autonomie aux directeurs d’établissements en modernisant les règles budgétaires. Grâce au CPOM, ils peuvent gérer leur budget sur une période de 5 ans, allouer librement les moyens sur les structures qu’ils gèrent et définir et mettre en œuvre des objectifs managériaux sur le moyen terme.

Les CPOM permettent à l’administrateur de définir des choix stratégiques et de fixer des orientations politiques. Dans un souci d’amélioration continue du service rendu aux usagers, le CPOM doit contribuer à améliorer la performance et la gestion interne des établissements.

Plusieurs participants de la formation DEMS (Dirigeants de l’économie médico-sociale, enregistrée au RNCP en niveau 1) ont réalisé des mémoires professionnels sur la mise en place d’un CPOM au sein d’organisations sociales et médico-sociales. Ces travaux sont accessibles en consultation libre dans nos locaux Montpelliérains.

Aller au contenu principal